Les suggestions de Sara pour 2019-2020

Corde raide

image4

De Stéphanie Perron

Éditions de Mortagne

Trouble de personnalité limite


Pourquoi j’ai cette cochonnerie-là, moi? Pourquoi est-ce que je ne peux pas être comme tout le monde? Sans impulsivité, sans problèmes d’émotions, sans automutilation, sans changements d’humeur intenses et sans médication ? Jamais je ne pourrai être cent pour cent guérie. Le psychiatre me l’a dit. Je devrai dealer avec ça toute ma vie!


Fay a seize ans quand son univers bascule. Forcée de déménager et de laisser ses meilleurs amis derrière, elle craint de ne pas s’en remettre. Puis, elle fait la connaissance de Catherine et s’aperçoit qu’habiter à Montréal est loin d’être l’enfer qu’elle s’était imaginé.


Cependant, entre l’école, la maison et le travail, Fay doit lutter pour éviter que son stress lui nuise. Au fil des semaines, son anxiété se transforme en rage, puis en colère. Une colère de plus en plus envahissante. Une colère qu’elle tente de gérer comme elle le peut.

Mais comment maîtriser le volcan qui sommeille en elle?


Communément appelé le syndrome borderline, le trouble de personnalité limite touche de 1 à 3% de la population. Les gens qui en souffrent font face à des problèmes sur les plans tant émotionnel qu’interpersonnel, qui peuvent les conduire à des comportements autodestructeurs tels que des troubles alimentaires, la toxicomanie et même le suicide.

L'âme à vif

image5

De Corinne De Vaily

Éditions de Mortagne

Automutilation


La lame de l’exacto va et vient. Clic, clic ! De plus en plus vite. Je l’approche du bout de l’un de mes doigts. Des frissons me parcourent. J’anticipe la douleur de la coupure et, en même temps, elle semble tellement… libératrice ! Juste un petit trait, tout doucement, pour voir…Je n’appuie pas trop fort, je ne veux pas mourir ! Je veux seulement contrôler ma souffrance intérieure. Comment ? Je l’enterre sous une autre souffrance : physique, celle-là. Quel sentiment de puissance ! Mais… vais-je pouvoir arrêter ?


À la suite de l’accident de son frère, dont elle se sent responsable, Angélique est submergée par le mal-être qu’elle ressentait depuis des années et que la tragédie a accentué. Elle s’isole graduellement avec sa douleur, et sa lame devient une bouée de sauvetage. Mais, inconsciemment, Angélique espère-t-elle que quelqu’un découvre ce qu’elle se fait et la sauve… d’elle-même ?
Le nombre d’adolescents en détresse qui commettent un acte d’automutilation est en constante augmentation. Ce comportement serait adopté autant par les filles que les garçons, et la plupart auraient recours à cette solution pour évacuer un surplus d’émotions qu’ils se sentent incapables de gérer. Le soulagement est immédiat, mais temporaire, et c’est pourquoi il peut être très difficile de soigner ce trouble. 

L'horloge

image6

De Iris M.

Éditions de Mortagne 

Syndrome d'asperger


Pour ma dernière année au secondaire, j’ai droit à une nouvelle école. Encore une. Mais j’ai l’habitude. Mes parents déménagent souvent. Au début, c’était difficile ; toutefois, au fil du temps, je me suis réglée.


Je suis une horloge qui fonctionne selon son propre rythme : régulier, fixe, immuable. La clé de ma stabilité ? Je n’ai besoin de personne. Je n’ai pas d’amis. Ça pourrait sembler triste, mais, pour moi, c’est reposant. Avoir des amis, ça multiplie les risques d’imprévus. Et puis, je n’ai jamais compris comment connecter avec les gens.


J’étais à l’aise dans ce rythme jusqu’à ce que je reçoive un diagnostic de TSA. Depuis que j’ai été étiquetée comme « Asperger », mes parents insistent pour que je m’intègre, que je me fasse des amis. Eh bien, d’accord. Je vais m’y mettre. Ce sera mon plan pour prouver au monde que je suis capable d’accomplir ce que j’ai en tête.


Évidemment, tout ça, c’était de la théorie. Le plan ne s’est pas passé comme prévu. Tous mes rouages ont explosé. Je suis une horloge brisée.


Les personnes vivant avec un syndrome d’Asperger peuvent adopter des comportements compulsifs ou stéréotypés, développer des intérêts très profonds pour certains sujets, accorder une grande importance aux routines et présenter des difficultés à déchiffrer des situations sociales et à y participer. Prendre conscience de leur façon unique d’être et de penser, mais aussi respecter l’individualité de chacun, est essentiel pour bien les accompagner dans leur cheminement.

La rage de vivre

image7

De Emmanuel Lauzon

Éditions Mortagne

TDAH

 

À l’âge de huit ans, on m’a diagnostiqué un Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ; TDAH, pour les intimes. Qu’est-ce que ça fait dans la vie, un « déficitaire de l’attention » ? Eh bien, ça conteste l’autorité, c’est irritable, ça s’impatiente rapidement, ça parle tout le temps, ça coupe la parole, ça argumente, c’est incapable de tenir en place plus de cinq minutes, ça dérange les professeurs et les autres élèves en classe, ça se fait du souci pour n’importe quoi et ça échoue souvent à l’école. Bref, ça fait chier tout le monde.


J’ai donc grandi avec une perception négative de moi-même. Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai eu l’impression que tout ce que j’étais capable de faire, c’était me planter et déranger les gens autour de moi. J’en voulais à mes professeurs, à mes parents et à mes intervenants de n’avoir su me faire que des reproches, de m’avoir fait sentir coupable pour des comportements que je ne contrôlais pas. En vieillissant, un sentiment qui m’a toujours habité a commencé à prendre de l’ampleur. Ce sentiment, c’est la rage.


La rage de vivre.


L’histoire de Vincent est celle de milliers d’adolescents souffrant de TDAH. Souvent incompris et considérés comme turbulents, ces jeunes ont besoin d’un soutien adéquat pour bien saisir et maîtriser leur condition. Avec les outils appropriés, ils ont toutes les chances d’accéder au succès et de réussir leur vie.

Moi j'mange

image8

De Janie Godin

Éditions Mortagne

Hyperphagie

 

La bouffe. J’y pense sans arrêt. C’est la première chose qui me vient en tête quand je me réveille et la dernière, quand je m’endors. J’ai toujours faim. En tout cas, c’est l’impression que j’ai… Mais au fond, je ne sais pas ce qu’est la faim ; j’mange tellement que je n’ai pas le temps de la ressentir.


Tu es lâche, tu ne réussiras jamais à perdre du poids. Regarde-moi ces grosses cuisses flasques ! Essaie donc ce nouveau régime ! me chuchote mon petit démon intérieur. C’est lui qui me pousse aux extrêmes, à me gaver comme s’il n’y avait pas de lendemain.


Je donnerais n’importe quoi pour être mince, pour ressembler à la plupart des filles de mon école. Mais je n’y arrive pas. Alors je m’isole et cherche le réconfort auprès de ma seule amie : la bouffe.


L’hyperphagie boulimique est un trouble alimentaire peu connu, mais dont souffrent à la fois des hommes et des femmes en proportions presque égales. Ce trouble se caractérise par des crises au cours desquelles une personne ingère une très grande quantité d’aliments, de façon incontrôlée, compulsive, sans toutefois se purger par la suite, ce qui conduit inévitablement à une prise de poids. Les régimes multiples sont donc souvent symptomatiques de l’hyperphagie.

Parfaite

image9

De Carl Rocheleau

Éditions de Mortagne

Anorexie

 

Je ne demande pas grand-chose à la vie. Je veux juste être la meilleure.


La meilleure élève, celle qui obtient toujours la note la plus élevée de la classe, peu importe la matière.


La meilleure fille pour mes parents, qui ont déjà assez de préoccupations avec la ferme, mon frère hyperactif et le manque d’argent.


La meilleure amie pour Katy, ma best depuis toujours, même si je sais qu’elle se sert de moi.


Et, même, la meilleure des « victimes ». Celle qui a surmonté la plus terrible épreuve de toute sa vie : un enlèvement… Et sans aucune séquelle !


Bref, je veux exceller dans tout.


Pourtant, quelque part en moi, il y a cette voix qui ne cesse de me répéter que je pourrais être plus-que-parfaite. Mais comment ? Arrête de bouffer, pauvre conne.


L’histoire d’Annie est basée sur un fait vécu.


L’anorexie n’est pas qu’une recherche absolue de la minceur. C’est la manifestation d’un profond mal-être, l’émergence d’une personnalité ultra performante, qui se fixe des objectifs irréalistes (pas seulement au niveau de l’image corporelle), qui se pousse au-delà de ses limites pour les atteindre et qui éprouve un sentiment de culpabilité constant lorsqu’elle n’y arrive pas. Au Canada, une adolescente sur trois souffre d’un trouble alimentaire, et une centaine de personnes en meurent chaque année. Les causes de l’anorexie sont nombreuses et complexes, voire insidieuses, ce qui la rend difficile à prévenir. Cependant, le rétablissement est possible, même s’il peut parfois être long et ponctué de rechutes.  Les clients ont des questions, vous avez les réponses. Affichez les questions fréquemment posées, pour que tout le monde en profite.

TAGuée

image10

De Emmanuel Lauzon

Éditions de Mortagne

Troubles anxieux

 

Enfant, je croyais que la tristesse arrivait en même temps que la noirceur et qu’elle repartait au lever du soleil. Avec le temps, j’ai fini par comprendre que quelque chose ne tournait pas rond chez moi…


Selon mon médecin, je souffre de troubles anxieux. C’est peut-être pour ça que j’imagine toujours des scénarios catastrophe. Il dit que c’est possible pour moi de m’en sortir, de retrouver une vie normale.


Mais si je faisais rire de moi, dans ma nouvelle école ? Si je n’arrivais pas à me faire de nouveaux amis ? Quand l’anxiété m’envahit, elle pourrit mes pensées. Je sais que je ne suis pas facile à vivre. Pour les autres… mais aussi pour moi-même.


Les gens autour de moi doivent penser que je suis folle. Ils ont peut-être raison.


Le trouble anxieux généralisé (TAG) est le problème de santé mentale le plus répandu chez les adolescents. Il peut affecter considérablement plusieurs sphères de la vie des personnes qui en sont atteintes : études, travail et relations sociales. Le récit de Charlie illustre toute la souffrance générée par le dilemme qui l’habite : éviter ses angoisses ou les affronter ?

Montagnes russes

image11

De JoÈve Dupuis

Éditions de Mortagne

Bipolarité

 

Le 31 décembre à minuit, ma meilleure amie Stéphanie et moi, on a formulé le souhait de trouver l’amour avant la fin de l’année scolaire. En fait, on s’est promis de sortir avec les jumeaux Perron, les plus beaux gars de l’école, pour qu’ils soient nos cavaliers au bal de fin d’études.


Mon amie ne croyait pas que c’était possible, mais, maintenant qu’elle fréquente Jeff Perron, elle se met à penser que les rêves peuvent devenir réalité. Pour ma part, le conte de fées s’avère désastreux. Oui, je me suis rapprochée de Joe, mais pas comme je le voulais. Et, si elle apprenait ce que j’ai fait le soir de la Saint-Valentin, Steph ne voudrait sûrement plus rien savoir de mon amitié…


Elle commence d’ailleurs à me trouver intense. Elle dit que je suis obsédée par mon beau jumeau, que j’ai des comportements un peu fous. Elle ne comprend pas mon attitude, les highs et les downs qui ponctuent mon quotidien. C’est pourtant normal d’avoir les émotions en montagnes russes, à mon âge… non ?


Dorothée souffre en fait, sans le savoir, de bipolarité, cette maladie trop fréquemment ignorée et bafouée par les préjugés. Peu importe leur âge, les gens qui en sont atteints ont souvent peur de l’avouer, même si le diagnostic et les médicaments leur ont sauvé la vie. Une vie qu’ils peuvent maintenant mener de façon plus équilibrée.

Ailleurs

image12

 On m’a demandé de raconter mon histoire… Mais comment faire sans raconter la leur, celle de toutes ces voix que j’entends constamment ? Certains disent que je suis malade, que je souffre de schizophrénie. Moi, tout ce que je sais, c’est qu’à quinze ans, ma vie a basculé lorsqu’elles sont entrées dans ma tête et qu’elles ont commencé à m’humilier, à me blesser au plus profond de mon âme…

J’ai tout essayé pour les faire taire, les réduire au silence et me retrouver seule, enfin. Prières, jeûne, médicaments, alcool, drogues… Mais on ne vient pas si facilement à bout de la Grande Gueule et de sa hargne. J’ai voulu lutter, par tous les moyens possibles, mais c’est à ce moment qu’a commencé ma longue descente aux enfers.
Mon combat peut avoir deux issues : la mort ou… ailleurs.

Brillante, talentueuse, hypersensible, Rubby veut simplement vivre. Vivre comme tout le monde, comme avant… Un roman coup de poing sur l’enfer de la schizophrénie qui ne laissera personne indifférent.  

Éloi

image13

De Samuel Champagne

Éditions de Mortagne

Transsexualité

 

Ma sœur Annabelle me dit que je suis son chevalier, parfois son prince. Plus personne ne s’offusque quand je me présente en tant que garçon, mes amis et ma famille ont compris que mon corps n’est pas tout ce qui me définit. Je prends de la testostérone, j’attends impatiemment de pouvoir subir ma première chirurgie et je commence le cégep. Maintenant, à dix-sept ans, je suis Éloi. Je suis heureux, je suis en paix, mais je ne cesse de me poser une question : est-ce qu’un jour, quelqu’un voudra être en couple avec moi ?


Puis, il y a Luka, un ami de Dominic, qui s’immisce dans ma quiétude. Il change tout avec ses yeux gentils et ses questions que j’évite. Il est gai, comme moi. Non… pas tout à fait comme moi. Mais comment pourrais-je lui avouer que je ne suis pas exactement celui qu’il apprécie ? Plus j’apprends à le connaître, plus j’ai envie d’être son prince à lui. Et moins j’ai envie qu’il sache que je suis transsexuel.


Finalement, je me rends compte que je ressens encore le besoin de me cacher pour qu’on m’aime.


Prise d’hormones, chirurgies, documents gouvernementaux, première relation amoureuse… Dans cette suite de Garçon manqué, l’auteur continue d’aborder la transsexualité, et, surtout, les étapes à franchir par les gens en transition. Admettre sa différence est un pas énorme, mais tout ce que ça implique par la suite demande également beaucoup de courage.

L'ANXIÉTÉ racontée aux enfants

image14

De Ariane Hébert, psychologue

Éditions de Mortagne

 

Un outil indispensable pour les parents, les intervenants et les enfants !


Béatrice est bouleversée d’apprendre que les malaises qu’elle ressent ont une cause : l’anxiété ! Avec le soutien d’une psychologue zoothérapeute et de ses collègues à quatre pattes, la jeune fille découvre les différentes facettes des troubles anxieux et comment les apprivoiser.


Votre enfant voit-il des dangers partout ? S’alarme-t-il sans raison ? Envisage-t-il le pire de toute situation ? Perçoit-il les tâches à accomplir comme une montagne ? A-t-il peur de l’échec ? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, ce conte illustré vous permettra d’aborder l’anxiété avec lui, d’une façon simple et imagée.


Aidez aussi votre enfant à mieux comprendre ses symptômes grâce à la section « auto-observation » de ce petit livre sympathique et coloré.


Faites le plein de trucs applicables au quotidien afin de surmonter les difficultés liées à l’anxiété. Vous verrez, ce n’est pas si compliqué !

Le vide

image15

De Anna Llenas

Éditions Les 400 coups

Philosophie, poésie, tristesse, acceptation, affirmation de soi


C’est l’histoire de Julia, une fillette heureuse et tout à fait comme les autres, qui vivait sans souci jusqu’au jour où elle ressent un vide. Un énoooOooorme vide qui laisse le froid passer, les monstres entrer et qui aspire tout. Julia enchaîne les tentatives pour combler ce vide, pour trouver le bon bouchon qui règlera ce problème et lui rendra son insouciance.

Un beau récit sur la compréhension de soi, la maturité et la joie de vivre.

Les suggestions de Sara (en français)

image16

Nadine Mackenzie - Ces pionnières de l’ouest…

Essai historique PLAINES, 108 pages


« L’auteure redonne vie aux témoignages bouleversants de ces femmes qui endurèrent parfois jusqu’à l’inimaginable pour réaliser leurs rêves. Pas à pas, Nadine Mackenzie nous invite à remonter le temps et explique aux lecteurs, jeunes et moins jeunes, les défis, les succès et les échecs de ces grandes dames de l’Ouest canadien. »

image17

John Saul - Le grand retour

Boréal, 326 pages


 « En cent ans, les peuples autochtones sont parvenus à conjurer la mort.  Retour en force exemplaire quand on sait la misère où ils croupissaient : proches de l'extinction démographique, leur existence juridique avoisinant le mépris, leurs civilisation menacées.  Mais à quoi est due cette résurgence?  À une position de force, d'influence et d'inventivité civilisationnelle.  Le réveil autochtone est là!  » 

image18

Thomas King - L'indien malcommode; Un portrait inattendu des Autochtones d'Amérique du Nord

Boréal, 314 pages


« L’Indien malcommode est à la fois un ouvrage d’histoire et une subversion de l’histoire officielle. En somme, c’est le résultat de la réflexion personnelle et critique que Thomas King a menée depuis un demi-siècle sur ce que cela signifie d’être Indien aujourd’hui en Amérique du Nord. »


Ce livre n’est pas tant une condamnation du comportement des uns ou des autres qu’une analyse suprêmement intelligente des liens complexes qu’entretiennent les Blancs et les Indiens.

« Pour nous, peuples autochtones du Canada, Thomas King est notre Mark Twain ; sagace, désopilant, incorrigible. »
Richard Wagamese, The Globe and Mail

Le Guide d’accompagnement en matière d’équité

image19

MOUVEMENT HARMONIE, 138 pages


Le Guide d’accompagnement en matière d’équité destiné aux éducateurs et aux fournisseurs de services communautaires a été adapté pour le contexte linguistique et culturel de l’éducation en langue française. Ce guide propose des outils pour créer des espaces sécuritaires et inclusifs et pour accroître les connaissances et compétences nécessaires afin de transformer les communautés en environnements d’apprentissage plus productifs. 

Le Manuel pédagogique sur l’équité

image20

MOUVEMENT HARMONIE, 153 pages


  

Le Manuel pédagogique sur l’équité aide les écoles et le personnel enseignant à mettre en œuvre la Stratégie d’équité et d’éducation inclusive du ministère de l’Éducation de l’Ontario, et à créer des milieux d’apprentissage plus équitables, inclusifs et accueillants. 

Établir des milieux scolaires sécuritaires

image21

COPA et FEO, 179 pages


  

Guide sur la prévention de l’intimidation destiné au personnel enseignant

  

www.changersonmonde.ca 

www.bienetrealecole.ca 

Bien-être@l'école

image22

COPA FEO


  

Prévention de l’intimidation – Équité et éducation inclusive


Ce coffret comprend :
Promouvoir l’équité et l’éducation inclusive dasn nos écoles : Guide du personnel enseignant
Livre de 133 pages

L’Équité et l’Éducation inclusive!
Une collection de films documentaires

Les suggestions de Sara (en anglais)

image23

Özlem Sensoy and Robin DiAngelo - Is everyone really equal?

Multicultural Education Series, James A. Banks, Editor. 213 pages


An Introduction to Key Concepts in Social Justice Education


This practival handbook will introduce readers to social justice education, providing tools for developing critical social justice literacy and for taking action towards a more just society. Accessible to students from high school through graduate school, this book offers a collection of detailed and engaging explanations of key concepts in social justice education, including critical thinking, socialization, group identity, prejudice education, including critical thinking, socialization, group identity, prejudice, discrimination, oppression, power, privilege, and White supremacy. (…)”

image24

Priscilla Settee - The Strength of Women - Âhkamêyimowak

121 pages


“Âhkamêyimowak is a Cree word that embodies the strength that helps women to survive, flourish and work for change. 


Women are the unsung heroes of their communities, often using minimal resources to challenge oppressive structures and create powerful alternatives in the arts, education and workplace.  Here are candid, first-person stories of fifteen Aboriginal women who embody the spirit of Âhkamêyimowak; whose strength and vision has made a difference – for their communities, and for us all.”

image25

“I TOUGHT POCAHONTAS WAS A MOVIE.”

Edited by Carol Schick and James McNinch, 191 pages


Perspectives on Race/Culture Binaries in Education and Services Professions


A significant contribution to the understanding of systemic racism in Canadian institutions, this collection of essays arising out of the unique Prairie context interrogates how professionals practicing in law education, health and other helping professions engage with issues of race and cultures.”

Dépliants et documents offerts par la MTS

Rapport final du projet chaque prof sur l’éducation inclusive (pdf)

Download

Les défis auxquels les enseignants(es) LGBTQ font face et comment nous pouvons tous aider (pdf)

Download

Si vous voulez porter plainte contre un membre du personnel enseignant ou de la direction d'école... (pdf)

Download

Lecture sur les questions autochtones

AMUN

image26

Dans la langue innue, amun signifie «rassemblement ».  Sous la direction de Michel Jean, écrivain et journaliste innu, ce collectif réunit pour la toute première fois des auteurs autochtones de divers horizons, de différentes nations et générations. Leurs textes de fiction reflètent tantôt l'histoire et les traditions, tantôt la réalité des Premières Nations au Québec et au Canada. Offrant à lire les points de vue d'artistes de renom, ce livre est le théâtre d'un rassemblement et d'une prise de parole qui ne se font que trop rarement.


Avec des nouvelles inédites de Joséphine Bacon, Natasha Kanapé Fontaine, Naomi Fontaine, Virginia Pésémapéo Bordeleau, Melissa Mollen Dupuis, Jean Sioui, Alyssa Jérôme, Maya Cousineau-Mollen, Louis-Karl Picard-Sioui et Michel Jean.

Les suggestions de Marie-Josée

image27

Les bas du pensionat

Christy Jordan-Fenton et Margaret Pokiak-Fenton, 112 pages


Margaret supplie son père de la laisser aller à l'école des étrangers. Il finit par accepter. Mais avant, il met sa fille en garde : comme l'eau façonne la pierre, les étrangers vont façonner son esprit et le rendront étroit.


Au pensionnat, Margaret ne tarde pas à faire la connaissance du Corbeau, une religieuse au nez crochu et aux doigts longs et osseux comme des serres. Bien vite, le Corbeau se heurte à la fillette au tempérament fort. Pour lui montrer à quel point elle lui déplaît, le Corbeau distribue des bas gris à toutes les filles... sauf à Margaret qui en reçoit des rouge vif. La fillette devient aussitôt la risée de toute l'école.

image28

Je ne suis pas un numéro

Jenny Kay Dupuis et Kathy Kacer, 32 pages 


Irene, huit ans et ses deux frères sont forcés de quitter leur famille pour aller dans un pensionnat loin de chez eux. C'est la loi! Dans cet endroit austère, on les empêche de parler leur langue et on leur donne un numéro en guise de nom. À la fin de l'année scolaire, les enfants rentrent à la maison et informent leurs parents des conditions exécrables dans lesquelles ils doivent vivre au pensionnat. Trouveront-ils un moyen de cacher les enfants afin qu'ils n'y retournent jamais?


Inspiré de la vie de la grand-mère de Jenny Kay Dupuis, Je ne suis pas un numéromet en lumière une sombre partie de l'histoire du Canada de manière à sensibiliser les enfants et à leur permettre d'en tirer une leçon humaine et historique.

image29

Indigenous Writes

By Chelsea Vowel, 240 pages


In Indigenous Writes, Chelsea Vowel initiates myriad conversations about the relationship between Indigenous peoples and Canada. An advocate for Indigenous worldviews, the author discusses the fundamental issues the terminology of relationships; culture and identity; myth-busting; state violence; and land, learning, law and treaties along with wider social beliefs about these issues. She answers the questions that many people have on these topics to spark further conversations at home, in the classroom, and in the larger community. 

Fournissez ici des détails intéressants sur votre entreprise.

Le pensionnat

image30

Une histoire vécue par plus de 150 000 jeunes autochtones 


Michel Noël, 260 pages


Voici une histoire tragique inscrite dans le passé de notre pays. Celle de Nipishish et de ses amis, qui sont transplantés contre leur gré dans un pensionnat indien. Pour le privilège d’apprendre à lire et à compter, les jeunes Amérindiens auront un prix horrible à payer…  

5 histoires de personnalités autochtones inspirantes

image31

 Michel Noël


Découvrez des personnalités autochtones qui ont changé le cours des choses. Faites connaissance avec Membertou, Kateri Tekakwitha, Louis Riel, Joséphine Bacon et Taamusi Qumaq.

Chaque livre de la collection comprend la présentation de cinq hommes ou femmes d’exception qui ont accompli des exploits qui resteront gravés dans nos mémoires à jamais. Chaque chapitre se conclut par des compléments enrichissants tels que des jeux-questionnaires, des lexiques et des pistes de réflexion.